Naviguation
le guideles annexesles registresles personnagesles échanges

les répertoiresles missionsl'évolution

Quoi de neuf ?
Intrigue en Cours
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.
Y participer





Partagez | 
 

 III. dunwall city.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
« Compte Fondateur »
◖En ville depuis le : 16/07/2016
◖Aventures vécues : 64


III. Dunwall




L'Histoire de la Ville.

Le site sur lequel est bâti Dunwall était autrefois occupé par une civilisation antique qui s'est éffondrée pour des raisons inconnues. Ayant vécu il y a environ 1000 ans, ce peuple vénérait l'Outsider et gravaient sa marque sur des os de baleine. Les ruines n'ont été découvertes que récemment, profondément enfouies sous le Dunwall actuel. Beaucoup de ces babioles et artefacts sont encore trouvés sur les côtes de Dunwall de nos jours.

A l'origine une petite ville de baleiniers, Dunwall a connu une révolution industrielle lorsque le philosophe naturel Edmond Roseburrow découvrit le potentiel de l'huile de baleine entant que carburant. Cette découverte mena à la création de plusieurs merveilles technologiques, des chalutiers baleiniers mécanisés jusqu'aux lampes et systèmes de sécurité électriques, pour la plupart crées par l'inventeur Anton Sokolov.

La Peste du rat, une maladie virulente et mortelle, originaire du Continent Pandyssien, a émergé dans les quartiers les plus pauvres et décimé la population. Après une demande d'aide envoyée par l'Impératrice, les autres nations de l'Empire ont décidé d'isoler Dunwall pour éviter à l'épidémie de se propager. Malgré que l'Imperatrice ait toujours refusé d'instaurer la quarantaine et la loi martiale pour combattre la peste, son assassinat permit au Lord Régent Hiram Burrows de faire respecter des pratiques agressives, y compris l'usage de la technologie militaire pour contrôler la population. Le désespoir dans la ville mena à des émeutes et au chaos alors que le gouvernement devenait de plus en plus oppressif et envahissant.

Les Portails Foudroyants contrôlaient les mouvements dans la ville et la Garde Urbaine patrouillait dans les rues, faisant respecter un couvre-feu très strict du soir au matin. Un écart de richesse grandissant assurait la santé des plus fortunés tandis que les activités de gang augmentaient, renforcées par le maintien de l'ordre devenu négligent et l'effondrement de l’industrie. Au milieu du chaos, la corruption prospérait.

Aujourd'hui, la ville semble se remettre doucement sur les rails avec le couronnement de la nouvelle impératrice, bien trop jeune pour porter le poids de la couronne.

La Société.

Dunwall est connue pour son extrême clivage social et sa xenophobie. Les pauvres forment la strate la plus basse de la société. Les individus originaires des autre provinces de l'Empire sont mal considérés, et fréquentent rarement les classes privilégiées, souffrant tous deux de discriminations dues à leurs nationalités. De plus, selon les Aristocrates de Gristol considère que les mariages avec les citoyens des autres nations "souille le sang".

L'Architecture de la Ville.

Arborant une architecture victorienne, les bâtiments de Dunwall ne varient que très légèrement à travers la ville. Rappelant Londres à l'époque victorienne, la plupart des quartiers de la ville ont subis de multiples détérioration pendant l'épidémie de peste qui sévit pendant trois ans. Entre le manque d'entretien, les grenades qui fusaient, les pestiférés tapissant les rues de sang et l'augmentation des gangs de rues, Dunwall devenu vite un vaste champ de ruines. Même si la ville se reconstruit peu à peu, les souvenirs de cette tragédie encore toute récente restent marqués au fer rouge dans l'esprit des habitants et il n'est pas rare de tomber sur de nombreux bâtiments en ruines ainsi que sur des cadavres, pas encore découvert et brûlé par les autorités.

La Technologie.

Dunwall, l'une des villes les plus industrialisées des Îles possède de nombreuses technologies avancées, des plus banales jusqu' aux plus sophistiquées tels que des portails foudroyant qui réduisent en cendres ceux qui s'en approcheraient de trop près. Ainsi, l'éclairage et le chauffage électrique sont courants dans chaque foyer pouvant payer la taxe sur l'huile de baleine car, la plupart de ces technologies nécessitent d'être alimentés par cette huile et que le prix de cette dernière augmente considérablement avec le temps.

En raison de l'environnement portuaire de Dunwall, les bateaux, allant de petits canots à moteur aux énormes baleiniers forment l'essentiel des transports à l'intérieur ou l’extérieur de la vile. Au sol, des voies ferrées permettent le transport de la Garde Urbaine et des voitures sur rail, plus petites, sont utilisées par l'aristocratie (On va pas se mettre à mélanger les serviettes et les torchons tout de même) comme moyens de transport personnel. En hauteur, des chemins de fer surélevés permettent un transport facile et rapide pour les citoyens, cargaisons et/ou cadavres.

Bien que les ordinateurs n'aient pas encore été totalement inventés (c'est en cours), il existe de rares endroit en ville disposant de radios permettant de communiquer à travers les îles ou la ville. Bien que ces appareils ne soient pas tout à fais au point (friture, ligne qui coupe), ils restent un bon moyen de communication même si les habitants préfèrent généralement envoyer des lettres. (oui, la poste existe, y'a un couillon qui se tape toutes les semaines le tour des îles)
© beyond the veil


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
III. dunwall city.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Paradise City
» City of Heroes Freedom
» The Rock City Boy !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Everything Ends :: ◖L'Administration-